Millésime 2016?

Millésime 2016: Année Folle!

img_0953

 

 

« A quelques jours du début des vendanges des Vignobles de Larose, il est bon de s’interroger sur le potentiel qualitatif des raisins que nous allons ramasser.

Un petit retour bref sur les conditions climatiques de l’année en commençant par un premier semestre très arrosé puisque la propriété a enregistré plus de 700 mms de pluie entre janvier et fin juin 2016. Ces conditions extrêmement humides ont fait craindre le pire en matière de maladies cryptogamiques et notamment le mildiou qui a pu, sur certains endroits, provoquer des pertes de récolte significatives. Par chance, la floraison s’est correctement passée, grâce à un court intermède de la pluie, et de manière assez homogène surtout pour les merlots.

Très heureusement, à partir de fin juin le temps s’est mis au beau fixe avec un ensoleillement de tous les instants et des températures chaudes favorisant l’arrêt des contaminations de mildiou.

Nous ne nous doutions pas que ce type de temps allait durer, nous sommes mi-septembre, et toujours la même sécheresse. Résultat : un stress hydrique important au niveau du vignoble notamment au niveau des jeunes vignes (3 à 6 ans) sur sols de graves profondes rappelant quelque peu le millésime 2003 voire 1976.

Cette année nous avons aussi le plaisir de vous annoncer qu’Hubert De Bouard, propriétaire du château Angélus 1er Grand Cru Classé A de Saint Emilion et œnologue conseil réputé, a bien voulu accepter, à partir du millésime 2016, nous apporter sa connaissance et son expertise afin de nous aider à faire progresser les Châteaux Larose Perganson et Arnauld vers les plus hauts niveaux de l’appellation.

Pour relever ce défi, dès cet été, ensemble et au vue de la situation, nous avons pris les décisions suivantes :

  • Enlever sur l’ensemble des cabernets sauvignons, les grappes présentant des irrégularités de véraison pouvant provoquer une certaine irrégularité de qualité au moment de la vendange.
  • Faire un 2ème passage de vendanges en vert dans les parcelles de merlot présentant une charge en raisins jugée encore trop importante par rapport au type de sols et à l’âge de la vigne afin de s’assurer d’une complète maturité des raisins laissés sur le pied.

A environ deux semaines des vendanges il nous semble qu’une des clés du succès de ce millésime sera la capacité de la plante à supporter un tel stress hydrique et à arriver à complète maturité phénolique : les premières analyses nous donnent des richesses en couleur et en tanins incroyables.

Les premières dégustations de baies devraient débuter vers le 20 septembre et tout laisse à croire que nous devrions sur l’ensemble des vieilles vignes obtenir de grands raisins. »

Voici la note de Franck Bijon, Directeur Général et Directeur Technique de la propriété.

Toute l’équipe des Vignobles de Larose vous donne rendez-vous pour les Vendanges!